MARS 2017 : RETOUR DU CLIMAT DE CONFIANCE ?

 

L’UPHTC communique un aperçu des indicateurs de la BNB pour mars 2017.

Pour rappel, la Banque Nationale de Belgique réalise régulièrement des analyses conjoncturelles sur l’économie belge. Elle mène aussi des enquêtes auprès des entreprises ainsi qu’auprès des consommateurs.

Redressement de la confiance des consommateurs

Après avoir légèrement reculé en février dernier, l’indicateur de confiance des consommateurs est reparti à la hausse au mois de mars. L’amélioration est observée au niveau des 4 composantes conjoncturelles.

En effet, les prévisions macroéconomiques sur la situation économique générale, sont à nouveau jugées favorables par les consommateurs. Les craintes quant à une extension du chômage se sont atténuées. Sur le plan personnel les ménages sont plus optimistes quant à leurs perspectives de revenus. Leur taux d’épargne a cependant encore augmenté.

Retour du tourisme

L’impact macroéconomique des attentats terroristes est évalué à 0,1% du PIB de 2016.  Les dépenses des visiteurs étrangers, touristes et hommes d’affaires, représentent sur une perte globale de 10,7 milliards d’euros.

Toutefois, depuis septembre 2016, les touristes et hommes d’affaires dépensent davantage qu’avant les attentats.

Les entreprises plus pessimistes

Après avoir enregistré une hausse modérée en février dernier, l’indicateur de confiance des entreprises s’est sensiblement détérioré. Ce recul est observé au sein du secteur du commerce tant en ce qui concerne les perspectives au niveau de la demande que de l’évolution de l’emploi. Il s’observe également au niveau des services aux entreprises qui connaissent pour la troisième fois consécutive une des appréciations défavorables.

Prévisions macroéconomiques pour l’année 2017

Globalement, selon les experts de la BNB, le produits intérieur brut en volume, devrait augmenter en 2017 à concurrence de 1,4% contre 1,2% en 2016. La consommation privée avec un une hausse de 1,3% devrait tirer la croissance vers le haut.  Le taux d’inflation devrait se maintenir à 2% tandis que l’indice santé augmenterait de 1,5%.

La hausse des coûts salariaux devrait s’élever respectivement à 1,9% en termes d’heure prestée et à 1,4% par unité produite. Les perspectives de croissance de l’emploi global portent sur 45 800 unités ce qui correspondrait à une baisse du chômage de 9 500 unités. Le taux de chômage normalisé baisserait légèrement et passerait de 8,0% en 2016 à 7,9% en 2017.

Les affiliés intéressés à recevoir régulièrement les prévisions macroéconomiques pour la Belgique, peuvent contacter les services de l’UPHTC.

Francine Werth

 

0 493 101 444

Informations pour les PME

Nos Conseillers sont à votre service

SP Facebook

HTC TVnews