TRAVAUX EN VOIRIE : QUID DU FONDS D’INDEMNISATION ?

Les chantiers en voirie : de lourdes conséquences pour les commerçants.

Tous les observateurs s’accordent sur un constat : la Région de Bruxelles-Capitale est toujours appelée à connaître d’importants chantiers. En particulier dans les quartiers commerçants. Relevons pour ne citer que quelques exemples : les travaux liés à l’installation du piétonnier de l’hypercentre, ceux organisé à la chaussée d’Ixelles, la place du Miroir, quartier Rogier, la rue Léon Théodore, le carrefour Buyl au boulevard Général Jacques, sans oublier les travaux liés à l’extension du métro et à la rénovation des tunnels…

Une coordination défaillante des chantiers ouverts en Région bruxelloise, des erreurs de planning ou encore la faillite d’un entrepreneur sous-traitant exercent un impact simultané sur plusieurs quartiers commerçants et peuvent même paralyser la mobilité sur une grande partie du territoire bruxellois.

L’impact de ces chantiers sur le commerce se traduit en des pertes sensibles de chiffres d’affaires pouvant monter facilement à 30% du CA, voire 60% en cas de travaux de longue durée. Sans compter la fermeture des points de vente particulièrement fragilisés.

Ces chantiers ont donc de lourdes conséquences pour les commerces bruxellois, présents et avoisinants.

Promesse du Ministre Didier Gosuin

L’UPHTC et les commerçants bruxellois avaient applaudi des deux mains lors de l’annonce par le Ministre de l’Economie bruxellois d’une nouvelle ordonnance devant apporter une amélioration de la gestion des travaux, de leur phasage et de la communication aux divers acteurs impactés mais également un dispositif inédit d’accompagnement et d’aides financières aux commerces concernés.

L’UPHTC demande au  Gouvernement bruxellois d’installer, sans plus tarder, le Fonds d’Indemnisation au sein de Finance.Brussels avec mise en place d’un système d’octroi de crédits de trésorerie accompagné par une intervention du Fonds bruxellois de Garantie ainsi que la possibilité offerte aux commerçants confrontés à une baisse de chiffres d’affaires suite à des chantiers d’avoir accès durant cette période creuse aux subsides à l’expansion économique pour la réalisation d’investissements  au niveau de la devanture.

L’UPHTC espère que la période de référence inclura les périodes relatives aux actuels travaux réalisés dans les quartiers commerçants bruxellois.

Francine Werth.

         

Informations pour les PME

Nos Conseillers sont à votre service

SP Facebook

HTC TVnews